grain


grain

grain [ grɛ̃ ] n. m.
• v. 1160; lat. granum graine
I
1Fruit comestible des graminées. Le grain des céréales est un caryopse. Grain de blé, de maïs, de mil, de riz, d'orge. Ôter les grains d'un épi. égrener. Menuis. GRAIN D'ORGE. Assemblage à grain d'orge : assemblage de deux pièces de bois taillées l'une à angle aigu, l'autre à angle rentrant.
♢ LES GRAINS ou LE GRAIN (collect. ) :les grains récoltés des céréales. Le grain est séparé des tiges et enveloppes par le battage. Conservation du grain ( grange, grenier, silo) . Moudre le grain ( farine ) . Loc. Avoir du grain à moudre, des éléments à utiliser (pour en tirer profit). — Jeter du grain aux oiseaux. Animaux se nourrissant de grains. granivore. Poulet de grain : poulet de qualité supérieure nourri exclusivement de grain. Alcool, eau-de-vie de grain(s), de céréales. — Loc. Séparer la paille des mots (la forme) et le grain des choses (le fond, la substance),formule de Leibniz. Avoir, donner du grain à moudre, de quoi réfléchir, s'affairer.
2Grain destiné à la semence, et par ext. Semence comestible (légumineuses; vesce, lentille, haricot). graine. Semer le grain. Bible Parabole du bon grain et de l'ivraie; du grain de sénevé. « Si le grain ne meurt » ( BIBLE ), sous-entendu :la plante ne poussera pas (titre d'une œuvre de Gide).
3Par ext. Fruit, graine ou toute autre partie menue et arrondie de certaines plantes. Grain de raisin ( grume) , de groseille. Les grains d'une grenade, d'une framboise. Grain de poivre, de café. Café, poivre en grains (opposé à moulu) .
4Par anal. Petite chose arrondie, rappelant un grain. Grain d'ambre ( perle) . Les grains d'un chapelet. Pharm. Petite pilule. granule.
Parcelle de forme arrondie, ou trop petite pour qu'on en distingue la forme. corpuscule, fragment. Grain de grêle. grêlon. Grains de métal. grenaille. Grain de poussière, de poudre, de farine, de pollen. Grain de sable. Il y a un grain de sable dans l'engrenage. GRAIN DE SEL. Loc. fam. Mettre, mêler son grain de sel : intervenir, s'immiscer mal à propos (dans une conversation, une affaire). Il faut toujours qu'il vienne mettre son grain de sel. Autom. Grains de contact : petites pastilles formant les contacts du rupteur d'un allumeur de moteur à explosion. ⇒ vis (platinées).
Fig. Grain de poudre : drap de laine fin et serré.
5Par anal. Aspérité grenue d'une surface, d'une matière ( grené). Granit à gros grains, à petits grains. Grains d'une peau d'orange. — GRAIN DE BEAUTÉ : petit nævus pigmenté de la peau, plat ou saillant. ⇒ lentigo. Avoir un grain de beauté sur la joue.
6 ♦ LE GRAIN : aspect d'une surface plus ou moins grenue. Grain de la peau. Le grain d'un cuir. « une chair dont le tissu et le grain rappellent [...] l'ivoire, la pierre » (Nizan). Grain d'un papier. Grain d'une étoffe. Soie gros grain. gros-grain. Spécialt Grain d'une plaque photographique, dimension des particules de bromure d'argent précipitées dans l'émulsion qui la recouvre. — Grav. Effet produit par les tailles diversement croisées d'une gravure.
Aspect des particules plus ou moins apparentes formant la masse d'une matière solide, inorganique ou organique. L'acier a le grain plus fin que le bronze.
7Fig. Très petite quantité. atome, 1. once, pointe. Il n'a pas un grain de bon sens. brin. Un grain de fantaisie, de folie. « le moindre grain de talent » (Renan). Absolt Avoir un grain, un petit grain : être un peu fou.
8Spécialt, vx Petit poids valant 0,053 g. Poids de 480 grains. 1. once. « Quatre grains d'ellébore » (La Fontaine). Mod. Au Canada, Masse équivalant à 0,002 once ou à 0,0647 gramme.
II(1552; p.-ê. à cause des grêlons)
1Mar. Vent violent, soudain et bref, accompagné généralement de précipitations (pluie, neige, grêle). Recevoir, essuyer un grain. « Un grain creva, noyant tout » (Vercel).
Loc. Veiller au grain : être prudent, veiller à toute éventualité.
2Cour. Averse soudaine et brève apportée par le vent. averse, ondée.

grain nom masculin (latin granum) Fruit (caryopse) des céréales. Nom donné à la semence de céréale ; céréale : Silo à grain. Donner du grain aux poules. Petit fruit à pépins provenant d'une grappe : Grain de raisin. Graine de quelques légumineuses (pois, lentilles, féverole, vesce, etc.) ou fruit, graine de certaines plantes : Grains de café. Élément minuscule de matière : Un grain de sel. Petit corps sphérique d'une matière quelconque : Un collier à grains d'ambre. Aspérité grenue d'une surface, d'une matière : Granit à gros grains. Texture d'une matière, d'un tissu, de la peau, etc., qui peut présenter de légères aspérités : Une étoffe d'un grain très fin. Toute petite quantité de quelque chose : Un grain de fantaisie. Bijouterie Unité, non officielle, de mesure de masse pour les perles, valant 0,25 carat. Biologie Tout organe qui apparaît comme une petite sphère solide et détachée ou presque détachée des organes voisins, mais accompagnée d'autres organes identiques. Industrie du bois Impression visuelle produite par la dimension des éléments du bois et spécialement des vaisseaux. (Le grain est grossier, moyen ou fin.) Géologie Élément détritique de petite taille que l'on trouve dans les roches sédimentaires, meubles ou consolidées. Gravure et lithographie Type de grenure donné à une planche. Dans la technique de l'aquatinte, ensemble des particules (généralement de résine) déposées à la surface de la planche de métal ; effet obtenu par ce grenage. Qualité requise d'une pierre lithographique. Métallurgie Chacun des éléments d'une phase métallique cristallisée, de composition chimique et d'orientation cristalline définies. Métrologie Unité de masse légale, dans les pays anglo-saxons, pour les pierres et les métaux précieux, équivalant à environ 65 mg. La plus petite subdivision de l'unité de mesure de masse utilisée en France sous l'Ancien Régime et qui valait 0,053 g. Numismatique Autrefois, unité de poids de métal précieux égale au poids d'un grain de céréale (blé ou orge). Industrie du papier Impression subjective du type et du degré de la rugosité de la texture du papier. Cuirs et peaux Dessin de la surface du cuir tanné, qui peut être accentué ou modifié par grainage ou impression. (Le grain naturel est obtenu par l'action du liège, le grain imprimé par pression du cuir, à chaud, sur une plaque d'acier gravé.) Photographie Amas microscopique d'argent réduit au sein d'une image photographique. ● grain (citations) nom masculin (latin granum) Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Cromwell allait ravager toute la chrétienté ; la famille royale était perdue, et la sienne à jamais puissante, sans un petit grain de sable qui se mit dans son uretère. Pensées, 176 Commentaire Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg — laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue — le fragment d'où la citation est tirée. Pierre de Ronsard château de la Possonnière, Couture-sur-Loir, 1524-prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle, près de Tours, 1585 Si le grain de froment ne se pourrit en terre, Il ne saurait porter ni feuille ni bon fruit : De la corruption la naissance se suit, Et comme deux anneaux l'un en l'autre s'enserre. Épitaphes, À lui-même Bible Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il reste seul ; s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; et qui hait sa vie en ce monde la conservera en vie éternelle. Évangile selon saint Jean, XII, 24-25 Commentaire Origine du titre d'André Gide : Si le grain ne meurt. ● grain (difficultés) nom masculin (latin granum) Orthographe Attention à l'orthographe des dérivés. Dérivés avec -ai- : graineterie, grainetier, grainier. Dérivés avec -e- : grenaille, grenaison, grenier, égrener. Dérivés avec -è- : grènerie, grènetoir, grènetis. Dérivés avec -ai- ou -e- : grainage ou grenage, grainer ou grener, graineur ou greneur, agrainer ou agrener. ● grain (expressions) nom masculin (latin granum) Familier. Avoir un grain, être un peu fou. En grains, qui se présente sous forme de grains, par opposition à moulu. Grain de sable, petite parcelle de roche siliceuse ; élément, cause, intervention minimes qui peuvent enrayer une action importante. Familier. Mettre, fourrer son grain de sel, se mêler de ce qui ne vous regarde pas, faire sans en être prié des remarques généralement désobligeantes. Poulet de grain, poulet nourri exclusivement aux grains. Grain d'orge, grain métallique soudé à la partie supérieure du guidon de certains fusils. Grain d'amidon, amyloplaste. Grain de chlorophylle, chloroplaste. Grain de pollen, prothalle mâle des angiospermes. Procédé au grain de résine, ancien procédé de photogravure. Grain de beauté, synonyme usuel de nævus. Émulsion à grain fin, surface sensible donnant des images aux amas d'argent particulièrement petits. Photo ayant du grain, photo dont la granulation est perceptible à l'œil nu. ● grain (synonymes) nom masculin (latin granum) Fruit (caryopse) des céréales.
Synonymes :
Petit fruit à pépins provenant d'une grappe
Synonymes :
Élément minuscule de matière
Synonymes :
Petit corps sphérique d'une matière quelconque
Synonymes :
Toute petite quantité de quelque chose
Synonymes :
- soupçon
grain nom masculin (de grain) Coup de vent brusque et violent, lié au passage d'un front froid, et généralement accompagné d'averses de pluie ou de grêle. Averse soudaine et brève, accompagnée de vent. ● grain (expressions) nom masculin (de grain) Veiller au grain, observer le temps pour ne pas être surpris par l'orage ; être sur ses gardes pour prévoir et éviter un danger. ● grain (synonymes) nom masculin (de grain) Coup de vent brusque et violent, lié au passage d'un...
Synonymes :
Averse soudaine et brève, accompagnée de vent.
Synonymes :
- giboulée
- ondée
- saucée (populaire)

grain
n. m.
d1./d Toute graine ou fruit de petite taille, plus ou moins globuleux. Un grain de riz, de raisin.
Poulet de grain, nourri avec du grain (blé, maïs, etc.).
|| Le grain, les grains: les grains de céréales. Commerce des grains.
|| (oc. Indien) Grains secs: légumineuses que l'on prépare bouillies pour accompagner le riz.
d2./d Corps très petit en forme de grain. Grain de chapelet. Grain de sel.
d3./d Loc. Fam. Mettre son grain de sel: intervenir sans en avoir été prié.
Un grain de bon sens, de folie: un peu de bon sens, de folie.
Avoir un grain: être un peu fou, excentrique.
d4./d Aspect d'une surface qui présente de petites aspérités. Le grain d'un cuir.
d5./d TECH Dimension des particules d'une émulsion photographique.
d6./d Bref coup de vent accompagné d'averses, qui se produit souvent au passage d'un cumulonimbus.
Fig. Veiller au grain: se tenir sur ses gardes.
d7./d Grain de beauté: petite tache ou saillie foncée sur la peau. Syn. naevus, lentigo.

⇒GRAIN, subst. masc.
I. — Fruit et semence de certains végétaux.
A. — Fruit comestible contenu dans les épis des céréales et constituant également sa semence. Grain de mil. Le laboureur, en semant un grain de blé, en fait germer vingt autres (SAY, Écon. pol., 1832, p. 60). Il leur donnait [aux fourmis] pêle-mêle des grains de diverses espèces, froment, orge, seigle, qu'elles employaient dans leurs constructions (MICHELET, Insecte, 1857, p. 388). V. granivore ex.
Absol. Le grain; les grains. Les céréales. Commerce, marchand de grains. Dès que les grains sont coupés et les fruits détachés, quoique non enlevés, ils sont meubles (Code civil, 1804, art. 520, p. 95). Ils se plaisaient à traverser la rotonde de la Halle au blé (...). Ils aimaient (...) la rue de Viarmes, (...) où grouille à quatre heures la bourse aux grains (ZOLA, Ventre Paris, 1873, p. 27) :
1. ... La valeur d'une même quantité de blé a dû être à peu près la même chez les Anciens, dans le Moyen Âge, et de notre temps. Mais comme l'abondance des récoltes a toujours prodigieusement varié d'une année à l'autre, qu'il y a eu des famines dans un temps, et que les grains ont été donnés à vil prix dans un autre, il ne faut évaluer le grain que sur sa valeur moyenne, toutes les fois qu'on la prend pour base d'un calcul quelconque.
SAY, Écon. pol., 1832p. 285.
Poulet de grain. Petit poulet que l'on nourrit exclusivement de grain. Un hérisson bouilli est tendre et savoureux autant qu'un poulet de grain (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 289).
,,Gros grains`` (Ac. 1835-1932). ,,Le froment, le méteil et le seigle`` (Ac. 1835-1932).
Menus grains. Les céréales qu'on sème en mars (avoine, mil, orge). (Ds Ac. 1798-1878).
Expr. et proverbes
Jeter le grain. Tu veux qu'ils s'aiment? Ne leur jette point le grain du pouvoir à partager. Mais que l'un serve l'autre. Et que l'autre serve l'empire (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p. 563).
Être dans le grain (pop., vx). Être dans une situation florissante; être en voie de faire fortune. Il est intéressé dans telle entreprise, le voilà dans le grain. (Ac. 1835, 1878).
[P. allus. à l'Évangile (Jean, XII, 24) : Si le grain de blé tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit] Gide lui-même, (...) n'a écrit Si le grain ne meurt que pour la confession pédérastique (DU BOS, Journal, 1928, p. 61).
[P. allus. à l'Évangile (Matthieu, XIII, 24-30), parabole du bon grain et de l'ivraie, les bons par rapport aux méchants, le bien par rapport au mal] [Jésus] disoit aux siens : laissez croître ensemble jusqu'à la moisson le bon et le mauvais grain : le père de famille en fera la séparation sur l'aire (LAMENNAIS, Paroles croyant, 1834, p. 206).
[P. allus. à Leibnitz, la paille des mots, le grain des choses et aussi plus simplement la paille et le grain : l'essentiel par opposition aux détails] Point de journal ni de gazette qui n'invite son lecteur, une fois la semaine, à séparer la « paille des mots » d'avec « le grain des choses » (PAULHAN, Fleurs Tarbes, 1941, p. 62). Chez nous, les gens ne laissent pas le grain de la médisance dans la paille de l'oubli (LA VARENDE, Troisième jour, 1947, p. 182). Il était allé tout droit et tout seul au grain des choses et avait laissé la paille des mots (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1948, p. 140). V. grange ex. 2.
B. — P. ext.
1. Fruit et semence des légumineuses. Ce genre produit les grains légumineux et présente des espèces très nombreuses (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 53) :
2. Car on le sème [le maïs] grain par grain, à la main, en marchant, dans des sillons creusés à soixante-dix centimètres d'écartement, côte à côte avec un grain de haricot, et en les laissant tomber un par un à chaque pas.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 190.
2. Fruit de certaines plantes ou d'arbrisseaux; petit fruit à pépins appartenant à un ensemble, à une grappe. Grain de genièvre, de poivre, de raisin. Égrapper des grains de cassis (GONCOURT, Journal, 1860, p. 773) :
3. ... devant une baie de soleil, les raisins sont pendus à des ficelles; chaque grain médite et mûrit, rumine en secret la lumière; il élabore un sucre parfumé.
GIDE, Nourr. terr., 1897, p. 213.
3. Expr. et proverbes
(Subst. +) en grain. Qui n'est plus dans sa cosse; qui se présente sous sa forme originelle de grain; qui n'est pas encore moulu, écrasé, réduit en poudre. N'allez pas surtout éternuer à cause du poivre en grain (DUHAMEL, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 124).
[P. allus. à l'Évangile, Marc, XI, 23] :
4. À ce signe merveilleux de l'amour divin, Élisabeth reconnut la puissance et l'éternelle véracité de Celui qui avait dit à ses disciples : si vous aviez seulement de la foi comme un grain [it. ds le texte] de sénevé, vous diriez à ce mûrier : Déracine-toi, et va te planter au milieu de la mer, et il vous obéirait.
MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 258.
[P. allus. à la parabole de l'Évangile (Matthieu, XIII, 31-32; Luc, XIII, 18-19; Marc, IV, 30-32) dans laquelle le royaume de Dieu est comparé au grain de sénevé, le plus petit de tous les grains, qui après avoir été mis en terre devient le plus grand de tous les arbres dans lequel peuvent nicher les oiseaux] :
5. ... il existe un Grain prodigieux, rien qu'un seul grain, le plus petit de tous, dit l'Évangile, qui est la similitude impénétrable du Royaume des Cieux, et la mesure infiniment exacte de la foi. (...) cette semence est un grain vulgaire de sénevé. Vulgaire, mais non pas quelconque, puisque la Parabole n'en désigne qu'Un qui doit devenir le colosse excessivement unique où s'abriteront tous les oiseaux.
BLOY, Journal, 1900, p. 19.
[P. allus. à la fable de La Fontaine, I, 20, Le Coq et la perle : le moindre grain de mil serait mieux mon affaire] V. affaire ex. 56.
C. — [P. anal de forme ou de quantité]
1. Corps petit, de forme ronde ou allongée. Grain de chapelet, de plomb. [Emma] s'habilla, mit sa robe noire avec sa capote à grains de jais (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 154). Je te donnerai Du musc et des grains d'ambre (MORÉAS, Cantil., 1886, p. 155).
6. De sa poche, elle tira son chapelet, le fit couler au creux de sa jupe, et se mit à le dévider grain par grain. Un avé, un autre avé, un autre...
POURRAT, Gaspard, 1931, p. 216.
Grain de verre. Synon. vieilli de verroterie. Les Indiens exigeaient un grain de verre pour chaque plante que M. de La Martinière ramassait (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 235). On va chez des sauvages troquer des grains de verre et autres bagatelles contre de la poudre d'or, de l'ivoire, des fourrures, et autres choses précieuses (DESTUTT DE TR., Comment. sur Esprit des lois, 1807, p. 343).
,,En pharmacie, préparations qui ne diffèrent des pastilles que par leur forme globuleuse`` (LITTRÉ-ROBIN 1865). Grains de Vals. On emploie (...) avec avantage des petites pilules dans lesquelles on fait entrer l'opium et le camphre dans des proportions convenables, et souvent nous prescrivons avec le plus grand succès nos grains calmants, composés par parties égales d'extrait résineux d'opium, de camphre et d'encens, préparés selon l'art (Journ. de méd. et de chir. pratiques, 1841, XII, 316 ds QUEM. DDL t. 8).
Au fig., vieilli. Catholique à gros grains. ,,Un catholique qui se permet beaucoup de choses défendues par sa religion`` (Ac. 1798-1878).
2. Partie infime de quelque chose; très petite quantité de quelque chose.
a) Grain de (+ subst. désignant quelque chose de concret). Parcelle de quelque chose; très petite quantité d'un tas, d'un amas; particule d'un corps, si petite qu'on n'en distingue pas la forme. Grains de pollen, de sable. Elle s'était levée (...) enlevant du doigt les grains de poussière qu'elle apercevait sur l'acajou luisant de l'armoire à glace (ZOLA, Ventre Paris, 1873, p. 756). [L'atome] est constitué d'un nuage de grains d'électricité négative ou électrons, gravitant autour d'un noyau central (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 15) :
7. ... Je voyais cinq ou six gros grains de poudre sur une de ses joues, lesquels étaient entrés bien loin dans la peau, et qu'il m'expliqua provenir d'un coup de fusil qu'un Russe lui avait lâché presque sous le nez.
ERCKM.-CHATR., Conscrit 1813, 1864, p. 60.
Grains d'or. ,,Morceaux d'or très purs qui se trouvent dans les rivières, ou sur la surface de la terre`` (Ac. 1798-1932). Nos naturalistes n'ont trouvé (...) ni pyrites, ni morceaux de mine roulés, ni grains d'or disséminés dans le sable, rien enfin qui annonce un pays où il y ait des métaux (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 106).
Grain de poudre. Drap de laine dont l'aspect évoque des grains de poudre disséminés sur sa surface. Les grains de poudre dans toutes les nuances, ensuite les traditionnels cachemires (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 781).
[P. allus. à PASCAL, Pensées, II, 176, éd. Brunschvicg, p. 410] Tout le monde connaît la célèbre phrase de Pascal sur le grain de sable qui changea les destinées de l'univers en arrêtant la fortune de Cromwell (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Page hist. inéd., 1880, p. 1207).
P. métaph. La vie d'un homme n'était qu'une goutte d'eau dans la mer, un grain de sable dans le désert, et ne valait pas la peine d'être comptée. (LAMART., Voy. en Orient, t. 1, 1835, p. 391).
Mettre un grain de sel sur (ou sous) la queue d'un oiseau (d'un moineau, etc.). [En parlant d'une chose impossible à réaliser] Que peuvent contre un tel homme policiers ou gendarmes? (...) autant mettre un grain de sel sous la queue d'un marteau-pêcheur! (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1429).
Au fig.
Grain de sel. [P. réf. au sel qui donne saveur aux mets] Pointe d'esprit que l'on met dans le langage. Il n'y a pas le moindre grain de sel dans cet ouvrage (Ac. 1798-1932). Je ne cherche pas (...) à m'assaisonner d'un grain de sel, d'originalité truquée, d'une pointe de piment (ARNOUX, Écoute, 1923, p. 109) :
8. Une soubrette est à vrai dire le grain de sel (...) et le piment des comédies. Sa gaieté étincelante illumine la scène; elle ravive les endroits languissants, et force le rire qui ne veut point se décider...
GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 188.
(Mettre, mêler, ajouter) son grain de sel (fam.). Donner son avis sur une chose; se mêler à une conversation sans y être invité. Son rôle dans la maison (...) consistait à compliquer les choses, en voulant y fourrer son grain de sel, pour montrer qu'il était le patron (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 794).
Grain d'encens. Synon. vieilli de louange, flatterie. Si M. d'Argout avait été importé aux finances, j'aurais peut-être un grain d'encens à lui offrir; mais je le crois déplacé singulièrement dans sa moitié de ministère (BALZAC, Œuvres div., t. 2, 1831, p. 138). Si l'on avait le malheur d'allumer en sa présence le plus faible grain d'encens sur l'autel de l'art, elle l'éteignait d'un revers de main (FEUILLET, Rom. homme pauvre, 1858, p. 200).
b) Grain de + subst. désignant qqc. d'abstr. Petite quantité, non mesurable, de quelque chose. Un faux amour de gloire, un grain d'ambition m'avoit seul égarée (LAYA, Ami loix, 1793, V, p. 118). Sa figure révèle l'imagination et l'énergie, avec un grain de tendance au fantasque (NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 523).
Avoir un grain (de folie) (dans la tête). Être un peu fou. De grâce, ne faites jamais d'allusion indirecte, et de moi seul comprise, à ce grain de folie (STENDHAL, L. Leuwen, t. 2, 1835, p. 409). Il n'avait plus sa raison; il avait un grain, il folichonnait (PEREC, La Disparition, Paris, Denoël, 1969, p. 36).
c) MÉTROL. (Ancien) petit poids représentant un soixante-douzième d'un gros et équivalant, dans le système décimal, à 0,05 gr. Le grain équivaut à cinq centigrammes et trois milligrammes (Ac. 1878, 1932). Pour trouver la valeur d'une perle, on multiplie le carré de son poids par le prix de base du grain ou du carat (METTA, Pierres préc., 1960, p. 120) :
8. Les poids dont on s'est servi jusqu'à l'introduction du système métrique en France, c'est-à-dire, les onces, gros, grains, avaient l'avantage de présenter des quantités pondérantes, fixes depuis plusieurs siècles, et applicables à toutes les marchandises; ...
SAY, Écon. pol., 1832, p. 293.
Ne pas peser un grain. [En parlant d'une pers.] Être svelte. (Ds LITTRÉ, DG, GUÉRIN 1892). [En parlant de qqc.] Être de peu de valeur, de peu d'importance. Mais l'existence d'Amélie est parfaitement favorable à mon désir d'être marié pour le monde et pourtant libre de mes projets. Elle n'a pas une idée et ne pèsera jamais un grain dans mes résolutions ni dans ma vie (CONSTANT, Journaux, 1803, p. 43).
Ne ... grain (vx). Synon. de ne ... goutte. Renforce la négation. (Dict. XIXe et XXe s.).
d) MINÉR. ,,Fragment de matériau ayant habituellement une dimension de quelques millimètres (jusqu'à 15 mm environ ou beaucoup plus dans le cas du charbon)`` (Minéral. 1972; ds Lar. encyclop., Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
3. Irrégularité d'une surface qui n'est pas complètement lisse.
a) Petite aspérité apparaissant à la surface de l'étoffe, du cuir. Il examina, jusque dans les grains du papier, la caricature du Charivari (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 134).
Grain de beauté. Petite tache noire ou brune, légèrement en relief, apparaissant sur la peau dont elle rehausse l'éclat en faisant ressortir sa blancheur. Juste au coin de la bouche Cydalise autrefois possédait une mouche! Ah! ce grain de beauté, quel appel au baiser! (LORRAIN, Griseries, 1887, p. 76).
Grains de petite vérole. ,,Pustules et marques de la petite vérole`` (Ac. 1878). La carrure de tête de la race lorraine se retrouvait dans ses pommettes larges, fortes, accusées, semées d'une volée de grains de petite vérole (GONCOURT, G. Lacerteux, 1864, p. 52).
b) Qualité générale que présente une surface qui n'est pas absolument lisse. Ce maroquin est d'un beau grain (Ac. 1798-1932). Ses joues aux contours polis, d'un grain aussi doux que celui de l'albâtre oriental (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 204). Il eut, sous les lèvres, le grain de ses épaules lisses, la fraîche élasticité de son buste, la pulpe vivante de sa bouche (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 118) :
10. ... le grain des murs scintillait aux lueurs des lanternes, comme des micas d'acier, pétillaient comme des points de sucre.
HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 180.
c) Structure apparente d'une matière solide; ensemble des parties formant la masse d'une matière solide, telle qu'on la distingue à l'œil. Le grain de l'ardoise (LITTRÉ). Modèles, qu'il avoit fondus avec un potin nouvellement découvert dans ces montagnes, dont le grain, après deux fusions, acquiert la finesse et presque la couleur de l'étain (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 1, 1801, p. 283). L'ingénieur observa ce granit noir. Il n'y vit pas une strate, pas une faille. La masse était compacte et d'un grain extrêmement serré (VERNE, Île myst., 1874, p. 164) :
11. [Les pierres] (...) dont la cassure présente des aspérités et des points brillants se travaillent plus difficilement que celles dont la cassure est lisse et le grain uniforme. Les pierres qui ont le grain fin et la texture uniforme produisent un son plein quand on les frappe, tandis que celles qui renferment des poches ou des fentes intérieures rendent un son très sourd.
BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 93.
P. anal. Une femme vigoureuse le remue [le sirop] en rond, sans discontinuer, avec un bâton de cèdre, jusqu'à ce qu'il ait pris le grain du sucre (CHATEAUBR., Voy. Amér. et Ital., 1827, t. 1, p. 175). La courbe qui suspend à l'épaule ton sein Emprunte aux purs coteaux nocturnes leur dessin. Ta peau ferme a le grain du marbre et de la rose (Ch. GUÉRIN, Cœur solit., 1904, p. 77).
Au fig. À gros grain. Une apologétique populaire à gros grain (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 95). Amable se mit à ricaner : — Tu dois en être un beau charpentier à gros grain. Où c'est que t'as tant appris ton métier? C'est-il sur les routes? (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 84) :
12. Vieux ou jeunes, ils étaient tous du même grain, et leurs mains (...) portaient le cal du piolet, du rocher, de la corde, les stigmates de leur métier : la charge d'âmes à assurer vers les sommets.
PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 16.
Spécialement
BOUCH. ,,Taille des faisceaux constituant la viande`` (Lexis 1975); (ds ROB. et Lar. encyclop.).
TEXT. Gros-grain.
II. A. MAR. Coup de vent fort, survenant brusquement, de peu de durée, et qui peut être accompagné de pluie, grêle ou neige. Le 26, le temps resta fort embrumé; les vents varièrent par grains du nord-est au sud-est (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 236) :
13. Comme nous étions au milieu de l'étang, il est survenu un grain assez violent! Le vent soufflait grand frais, la vague brisait avec force : la voile était fortement tendue. La barque n'a pas du tout penché, il faudrait une bourrasque terrible pour la faire chavirer ou sombrer.
CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1832, p. 145.
Grain noir. Celui qui est annoncé par l'apparition rapide d'un gros nuage noir. [L'ouragan] se précipitait en hurlant sur ma calèche, comme un grain noir sur la voile d'un vaisseau (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 327).
Grain blanc. Celui qui se produit sans présence de nuage et qui est prévisible seulement par le moutonnement de la mer. (Dict. XIXe et XXe s.).
Veille au grain. Ordre donné de se disposer à manœuvrer à l'approche d'un grain. (Ds LITTRÉ, DG, ROB., Lar. Lang. fr.).
Au fig., fam. Veiller au grain. Surveiller ses intérêts; parer à une éventualité menaçante ou dangereuse; se méfier de quelque chose. Ça va se décider très prochainement. Vous absent, qui veillera au grain? (FLAUB., Corresp., 1879, p. 164). « Si je ne veillais au grain, le premier venu te roulerait... » Mais elle ne marchait plus devant lui en écartant les branches. Il ne pressentit aucun péril (MAURIAC, Génitrix, 1923, p. 392).
Être chargé par un grain. Le recevoir avec trop de voiles dehors. Je fus chargé, sous cette île, d'un grain qui me força de porter vers les îles Kao et Toofoa (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 249).
B. — P. ext., cour. Averse soudaine, de courte durée, souvent accompagnée de vent. [Ils] faisaient des conjectures sur la grande pluie menaçante, disant : — Ce n'est qu'un grain; entrons boire, tandis que ça passera (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 129). Le coup de fouet d'un grain fit résonner les tôles, cingla soudain la passerelle et nous aveugla (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 235) :
14. ... un grain furieux l'assaillit. Aucune maison en vue, partout la côte nue que l'averse criblait de flèches d'eau. La mer houleuse roulait ses écumes; et les gros nuages sombres accouraient de l'horizon avec des redoublements de pluie. Le vent sifflait, soufflait, couchait les jeunes récoltes,...
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Saut, 1882, p. 11.
REM. 1. Granification, subst. fém., rare. Fait de devenir grain. Mais la granification, la germination et la floraison de nos idées est peu de chose (BALZAC, Séraphita, 1835, p. 219). 2. Grénelis, subst. masc. Grénelis de chapelet (rare). Fait d'égréner un chapelet, d'en passer les grains un à un. Ah! les pauvres petits châles noirs, les misérables bonnets à ruches, les tristes pèlerines et le dolent grénelis des chapelets qu'elles égouttaient dans l'ombre! (HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 149).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Cf. égrener. Étymol. et Hist. I. 1. a) Ca 1160 grain de blé (Enéas, 362 ds T.-L.); ca 1225 p. ext. grein de reisin (PÉAN GATINEAU, St Martin, 2133, ibid.); b) ca 1245 « semence (ici au fig. : origine) » (Ph. MOUSKET, Chron., 786, ibid.); 1538 au propre (EST.); 2. ca 1170 « ce qui constitue la texture d'un corps solide » (Rois, éd. E. R. Curtius, III, p. 122, 17); ca 1188 « aspérité (ici sur la peau, prob. grain de beauté) » (Partonopeu de Blois, éd. J. Gildea, 4884 variantes; v. aussi note vol. II, p. 52); 3. ca 1200 « objet de forme arrondie » (Aye d'Avignon, 75 ds T.-L.); 1660 grain d'orge « orgelet » (OUDIN Fr.-Esp.); 4. ca 1200 dans une phrase négative « très petite quantité » (Aliscans, éd. Wienbeck, Hartnacke, Rasch, 5707 : Onque n'i ot un seul grain de forment); XIIIe s. (ici d'eau) (Chevalier au Barisel, éd. F. Lecoy, 453 : Por le mor beu, chou que sera? Fait-il, n'en i enterra grains); 5. 1640 grain de folie (OUDIN, Curiositez); 1663 grain de sel fig. (MOLIÈRE, Critique de l'école des femmes, scène 3). II. 1552 « orage » (RABELAIS, Quart Livre, éd. R. Marichal, XVIII, 21); 1831 mar. veiller au grain, veiller le grain (WILL., s. v. grain, veiller); 1834 lang. commune (BALZAC, E. Grandet, p. 136 [ici transposition à la récolte céréalière]). I du lat. granum « grain, graine ». II prob. de I p. réf. aux grêlons qui accompagnent souvent un orage violent et subit. Fréq. abs. littér. : 2 729. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 692, b) 4 143; XXe s. : a) 3 837, b) 3 926.
DÉR. Grainasse, grenasse, subst. fém., marine Petit grain de pluie ou de vent peu violent. Les vents régnants pendant cette époque sont les brises fraîches et régulières de N.N.E. variables au N.N.O., souvent même du N.E. au N.O. Il est bien rare alors que le temps devienne pluvieux; à peine trois ou quatre grainasses obscurcissent-elles par saison la sérénité du ciel [sur la côte de Sénégambie] (E. BOUËT-VILLAUMEZ, Description nautique des côtes de l'Afrique occidentale ds Annales maritimes et coloniales, t. 91 bis, 1845, p. 17). [-], [] 1re attest. 1803 (BOISTE); de grain « bourrasque inopinée »; suff. -asse.
BBG. — CHAUTARD (É). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 356. - DAUZAT ling. fr. 1946, p. 50. - Interphotothèque. Paris 1973, p. 11. - QUEM. DDL t. 2, 8, 16. - ROTHWELL (W.) Medical and botanical terminology... Z. fr. Spr. Lit. 1976, t. 86, p. 244. - SAIN. Arg. 1972 [1907] pp. 60-61, 91; Sources t. 3 1972 [1930] p. 207. - WALT. 1885, p. 101.

grain [gʀɛ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1160; du lat. granum. → 1. Graine.
———
I
1 Fruit comestible des graminées ( Céréale). || Le grain des céréales est un caryopse. || Grain de blé (→ Farine, cit. 2), d'avoine (cit. 1; Gruau,) de maïs (→ Animer, cit. 7), de mil (→ Affaire, cit. 18), de riz (→ Béribéri, cit.), de seigle, d'orge… || Planter les grains d'un épi de blé (→ Milliard, cit. 1). || Ôter les grains d'un épi. Égrener.
1 (…) il tenait un épi dans sa main gauche, de la main droite il en cueillait les grains; il renversa la main, la porta à sa bouche, sortit sa langue et lapa avec un mouvement de la tête ces petits fuseaux dorés.
Sartre, la Mort dans l'âme, p. 135.
Grain d'orge. Orgelet.Cout. Point rappelant un grain d'orge.Techn. Petit morceau de bois pour remplir un vide, une fente. || Assemblage à grain d'orge : assemblage de deux pièces de bois taillées l'une à angle aigu, l'autre à angle rentrant.
Spécialt. || Les grains ou le grain (collectif) : les grains récoltés des céréales.Agric. || Le grain est séparé des tiges et enveloppes ( Balle, paille) par le battage. Moisson.Abusivt. || Battre, dépiquer le grain sur l'aire : battre les céréales pour obtenir le grain. || Cribler, trier, vanner les grains. || Rentrer le grain. || Ensacher le grain. || Paléage du grain. || Conservation du grain. Grange, grenier, silo. || Éventer, remuer le grain pour éviter l'échauffement. || Grossière mouture des grains. Flocon, gruau, semoule. || Moudre le grain pour en tirer la farine. Farine (cit. 1); bran, 3. son. || Moudre comme grain (→ Assommer, cit. 14). || Le grain, nourriture des animaux. Granivore (→ Créer, cit. 34; essayer, cit. 17). || Poule qui picore des grains. || Jeter du grain aux oiseaux (→ Empresser, cit. 8). || Poulet de grain : poulet de qualité supérieure nourri exclusivement de grain ( Engrener). || Alcool, eau-de-vie (cit. 2) de grain. || Furfural des alcools de grain. || Résidu de la distillation des grains. Drêche.Écon. (hist.). || Réglementation du commerce des grains sous l'Ancien Régime (→ Famine, cit. 2). || Les physiocrates et le problème des grains. || Lettres sur la liberté du commerce des grains, de Turgot. || Libre circulation des grains (→ Fédération, cit. 5). || Importer des grains de l'étranger. || Revendeur de grain. (vx) Blatier. || Mesures à grain. Bichet, boisseau, 3. mine, muid, setier.
2 En France, les famines sont fréquentes, parce que l'exportation du blé y est souvent défendue, et que l'abondance est autant désavantageuse aux fermiers, que les disettes sont funestes aux peuples. Le prétexte de remédier aux famines dans un royaume, en interceptant le commerce des grains entre les provinces, donne encore lieu à des abus qui augmentent la misère, qui détruisent l'agriculture, et qui anéantissent les revenus du royaume.
Quesnay, in Encycl. (Diderot), art. Grain.
3 Le commerce de grains semblait avoir absorbé toute son intelligence. S'agissait-il de blé, de farines, de grenailles, de reconnaître leurs qualités, les provenances, de veiller à leur conservation, de prévoir les cours, de prophétiser l'abondance ou la pénurie des récoltes, de se procurer les céréales à bon marché, de s'en approvisionner en Sicile, en Ukraine, Goriot n'avait pas son second.
Balzac, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 920.
4 (…) les pigeons (…) traversaient par bandes, à tire-d'aile, la rive des Esclavons, pour aller chercher sur la grande place le grain qu'on y répand régulièrement pour eux à cette heure (…)
A. de Musset, Nouvelles, « Fils du Titien », IV.
5 (…) et les fléaux s'abattaient toujours, le grain sautait, pleuvait, en grêle, sous le toc-toc haletant du couple de batteurs.
Zola, la Terre, III, VI.
Loc. métaphorique. Séparer la paille des mots (la forme, l'expression) et le grain des choses (le fond, la substance), formule de Leibniz.
6 Il fait la guerre à une certaine forme d'intellectualisme qui prend « la paille des mots pour le grain des choses », à un certain type de discours d'où le raisonnement a banni la raison.
A. Maurois, Études littéraires, Bergson, I.
7 Point de journal ni de gazette qui n'invite son lecteur, une fois la semaine, à séparer la « paille des mots » d'avec le « grain des choses ».
J. Paulhan, les Fleurs de Tarbes, p. 62.
Loc. fig. (Avoir, donner) du grain à moudre, matière à réfléchir ou à agir. || « Dans la conjoncture actuelle, le grain à moudre ne peut être celui des années de croissance » (Libération, 25 janv. 1996).
2 (V. 1245). Grain destiné à la semence, par ext., semence comestible (légumineuses; vesce, lentille, haricot, etc.). 1. Graine, semence. || Grain des semailles. || Grain pour fourrage. Farrago. || Semer le grain (→ Enlever, cit. 34; germe, cit. 8). || Grain qui germe (→ Espoir, cit. 19). || Arracher (cit. 1) le produit du grain.
8 Lors de Cérès les bons grains secourables
Sous longs sillons de terres labourables
Sont enterrés (…)
Clément Marot, Métamorphoses d'Ovide, I.
Bibl. || Parabole du bon grain et de l'ivraie.Séparer l'ivraie du bon grain, les bons des méchants (→ Arracher, cit. 2). || Parabole du grain de sénevé. || Le grain qui meurt pour que naisse la plante.|| « Si le grain ne meurt » (Bible), sous-entendu : la plante ne poussera pas (titre d'une œuvre de Gide).
9 (…) Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme. Le champ, c'est le monde; le bon grain, ce sont les enfants du royaume, et l'ivraie, ce sont les enfants d'iniquité.
Bible (Sacy), Évangile selon saint Matthieu, XIII, 37-38.
10 (…) Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme prend et sème dans son champ. Ce grain est la plus petite de toutes les semences; mais lorsqu'il a crû, il est plus grand que tous les autres légumes, et il devient un arbre (…)
Bible (Sacy), Évangile selon saint Matthieu, XIII, 31-32.
11 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime son âme la perd, et celui qui hait son âme en ce monde la conservera pour la vie éternelle.
Bible (Crampon), Évangile selon saint Jean, XII, 24-25.
12 Il faut, pour qu'un printemps renaisse
Que le grain consente à mourir
Sous terre, afin qu'il reparaisse
En moisson d'or pour l'avenir.
Gide, Théâtre, Perséphone, III.
3 (V. 1225, grein de raisin). Fruit, graine, partie menue et arrondie (de certaines plantes). || Grain des fruits en grappe; grain de raisin (→ Cuvage, cit. 1), de groseille. || Grains de fruits composés; les grains d'une grenade, d'une mûre, d'une framboise. || Grains de genièvre, de poivre.Grains de malt et grains crus (en brasserie). || Café, poivre en grains (opposé à poivre moulu). || Écosser des haricots pour en prendre les grains. || Haricots en grains (opposé à haricots verts ou en cosses). || Grain de mimosa : la fleur du mimosa.
13 Et j'ai pensé à toi qui as une peau douce
Comme un grain de raisin et une nèfle rousse.
Francis Jammes, Poèmes, « Caügt ».
13.1 Il y avait cette excellente friandise italienne qui consiste en quelques grains de raisin muscat confits dans du vin liquoreux, ridés au soleil, momifiés et capiteux, roulés dans des feuilles de vigne.
Colette, Flore et Pomone, in Gigi, p. 160.
Grain de café : graine séchée du caféier.
14 Le fruit du caféier est une baie renfermant deux grosses graines qui sont les « grains de café ». La baie rouge du poivrier n'est autre que le grain de poivre (…) Le fruit du fraisier est un akène; de nombreux akènes sont insérés, en forme de petits grains secs, à la surface d'un réceptacle globuleux, charnu et odorant, qui n'est autre que la fraise.
Guyot, Biologie végétale, p. 117-118.
Grain de riz.Fig. Particule solide de minéral, entre 3 et 8 mm (au-dessous du gravillon).
4 (V. 1200). Petit objet arrondi, rappelant un grain. || Grain d'ambre ( Perle). || Grain de chapelet (→ Ceinture, cit. 1). || Grain d'anis (ou anis).Pharm. Petite pilule. Granule, pilule.Biol. || Grain du cervelet : neurone du cortex cérébelleux, intermédiaire entre les fibres afférentes et les cellules de Purkinje. || Grain du bulbe olfactif : neurone inhibiteur de la couche granulaire du bulbe olfactif. || Grain du néocortex (ou cellule en grain). Syn. : cellule étoilée. — (Dans la cellule). || Grain de Palade : ribosome. || Grain de sécrétion. || Grain de réserve, grain d'aleurone : vacuole de la cellule végétale contenant des protéines. || Grain de vitellus, grain de mucus.
Grain de… : parcelle généralement de forme arrondie, ou trop petite pour qu'on en distingue la forme. Corpuscule, fragment, morceau, parcelle. || Grain de grêle. Grêlon (→ 1. Criquet, cit. 1). || Grains de métal (→ Gangue, cit. 2). Grenaille. || Grain de minerai (→ Feuille, cit. 15). Vx. || Grain d'or : morceau d'or très pur. || Grain de sable (→ Agglomérer, cit. 2; arête, cit. 6; enrayer, cit. 3). || Grain de poussière, de poudre, de farine, de pollen. || Grain de sel, de couscous (cit. 1), de tabac (→ Caftan, cit. 2) Grain d'une substance mal délayée ( Grumeau). — ☑ Allus. littér. Le grain de sable de Pascal :
15 Cromwell allait ravager toute la chrétienté; la famille royale était perdue, et la sienne à jamais puissante, sans un petit grain de sable qui se mit dans son uretère. Rome même allait trembler sous lui; mais ce petit gravier s'étant mis là, il est mort, sa famille abaissée, tout en paix, et le roi rétabli.
Pascal, Pensées, II, 176.
16 (…) tu mettrais plus facilement un grain de sel sur la queue d'un moineau que de me faire croire que je suis pour quelque chose dans ton affaire.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 223.
17 Il n'y avait pas, grâce à elle, un grain de poussière dans la maison; tout était propre, net, frotté, brossé (…)
A. de Musset, Nouvelles, « Margot », I.
Par métaphore. || Grain de sable, de poussière : ce qui est très petit, insignifiant. || C'est un grain de sable dans le désert ! || La terre est un grain de poussière dans l'espace (→ Atome, cit. 10).
18 La terre n'est qu'un grain de sable dans le désert infini des mondes. Mais si l'on ne souffre que sur la terre, elle est plus grande que tout le reste du monde.
France, le Jardin d'Épicure, p. 43.
18.1 À celui qui, entre les innombrables œuvres qui accomplissent perpétuellement leur révolution solitaire, traversant une distance infinie, va à notre œuvre, monde complet où notre pensée est cachée, mais perdu entre tous les autres mondes pareils, comme un grain de sable entre les grains de sable, et pourtant aussi loin de tous les autres qu'une étoile des autres étoiles, et y salue notre âme d'un sourire fraternel et confiant, nous nous sentons unis (…)
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 802.
Fig. || Grain de sel : trait d'esprit. Sel, et aussi cum grano salis.
19 (…) je n'ai pas trouvé le moindre grain de sel dans tout cela.
Molière, Critique de l'École des femmes, 3.
Fam. Mettre, mêler son grain de sel : intervenir, s'immiscer mal à propos (dans une conversation, une affaire…). || Il faut toujours qu'il vienne mettre son grain de sel.
19.1 Bien entendu, Vivi avait mis là son grain de sel.
F. Mallet-Joris, le Jeu du souterrain, p. 179.
Grain de poudre : drap de laine fin et serré, dont le tissage rappelle les grains de poudre.
tableau Noms et types de tissus.
Astron. || Grain de fumée : très fine particule observée dans la matière cosmique intersidérale.
5 (V. 1188). Aspérité grenue (d'une surface, d'une matière). || Granit à gros grains, à petits grains. || Les grains d'une peau d'orange. || Grain de beauté : petit nævus pigmenté de la peau, plat ou saillant. || Les grains de beauté font ressortir la blancheur du teint. Lentigo (→ Cicatrice, cit. 4).
20 (…) deux grains de beauté sur le devant du cou, un grain de beauté à la saignée du bras gauche (…)
Montherlant, les Célibataires, VI.
6 (V. 1170). || Le grain : aspect d'une surface plus ou moins grenue. || Le grain de sa peau est d'une grande finesse.Le grain d'un cuir. || Reliure à grain fin (→ Finesse, cit. 13). || Maroquin à gros grain, à long grain, à petit grain. || Grain d'un papier (→ Dessin, cit. 2). || Grain d'une étoffe. || Soie gros grain.Spécialt. || Grain d'une plaque photographique, dimension des particules de bromure d'argent précipitées dans l'émulsion qui la recouvre.Gravure. Effet produit par les tailles diversement croisées d'une gravure.
21 (…) le soulier de maroquin, la calotte de même, d'un beau grain (…)
La Bruyère, les Caractères, II, 28.
22 (…) une chair dont le tissu et le grain rappellent plus l'ivoire, la pierre que la chair mal défendue des femmes épuisées qui lavent des lessives sous le drapeau de fer des lavoirs (…)
P. Nizan, le Cheval de Troie, I, I.
Le grain de la viande : aspect de la surface de la texture de la chair, dont dépend la tendreté.
22.1 Le jugement du consommateur est donc porté à deux stades : — au moment de l'achat, où il s'intéresse à la couleur, au grain de la viande et à l'importance du gras (…)
F. Léry, Technique de la cuisine, p. 20.
Aspect des particules plus ou moins apparentes formant la masse d'une matière solide, inorganique ou organique. || Le grain des pierres. || Grain d'un marbre, d'un granit. || L'acier a le grain plus fin que le bronze. || Examen (cit. 8) du grain d'un métal. || Grain très fin de l'ébène (cit. 1).
23 Belley vous fournira des pierres lithographiques d'un grain aussi doux et aussi onctueux, aussi fidèles à prendre et à rendre que toutes celles qu'on tire de l'étranger.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre, p. 14.
24 Comme s'il y avait près d'ici une profonde carrière de viande, qui fût dans toute son épaisseur de la même qualité, du même grain (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, VI, p. 44.
7 (1640, grain de folie). || (Un) grain de… : une très petite quantité de… Atome, once, pointe. || Un grain d'amour-propre. || Avoir un petit grain de vanité, d'ambition (cit. 9), de jalousie. || Il entre un grain de coquetterie dans cette attitude. || Il n'a pas un grain de bon sens. Brin. || Un grain de fantaisie, de folie (cit. 1). Absolt.Avoir un grain, un petit grain : être un peu fou (→ ci-dessous, cit. 29.1).
25 Enfin, apprenez encore que ces âmes qui paraissent si grandes ont toutes un petit grain de folie que nous devons savoir exploiter.
Balzac, la Maison du Chat-qui-pelote, Pl., t. I, p. 67.
26 Maintes fois, il le reconnaît lui-même, il manquait de bon sens dans les déterminations, et il est des circonstances où il se reproche de n'en avoir pas eu un grain (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 20 oct. 1851, t. V, p. 47.
27 Il avait dans la liberté du tête-à-tête un grain de cette vieille gaieté gauloise, relevée ici d'une pointe d'ail à la provençale.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 6 oct. 1851, t. V, p. 3.
28 Le moindre acte de vertu, le moindre grain de talent, me paraissent infiniment supérieurs à toutes les richesses, à tous les succès du monde.
Renan, Souvenirs d'enfance…, II, VII.
29 Personne n'a su tourner les compliments comme lui. Les siens sont faits de véritable affection, avec un grain de malice dans une galanterie fine et caressante.
Faguet, Études littéraires, XVIIe s., La Fontaine, I.
29.1 (…) chacun préférait mettre sur le dos du voisin les choses pas claires, et les Bru accusaient les Saulnier, les Saulnier les Bertault, et les Bertault les Bru, d'avoir toujours eu un grain.
Roger Ikor, les Fils d'Avrom, Les eaux mêlées, p. 517.
8 (V. 1200). Vx. || Ne… grain, ancienne négation du même type que ne… goutte.
30 Le cierge ne savait grain de philosophie (…)
La Fontaine, Fables, IX, 12.
31 On connaît la plaisanterie de H. Estienne : Comme celuy qui disait : En notre cave on n'y voit goutte, en notre grenier on n'y voit grain(Apoll. II, 260).
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 495.
9 Spécialt. Vx. Petit poids valant 0,053 g, 72e partie d'une drachme ou gros. || Poids de 24 grains. Scrupule. || Poids de 480 grains. Once. || Quelques grains d'ellébore (cit. 1 et 2), de bézoard (cit. 1).Fig. || Un grain d'esprit et une once d'affaires (→ Entrer, cit. 59).
32 (…) cela fait une fourmilière de dits, de redits, d'allées, de venues, de justifications; et tout cela ne pèse pas un grain.
Mme de Sévigné, Lettres, 589, 16 oct. 1676.
32.1 — Et quels sont ces maçons-là ? demanda Pencroff. — Les infusoires du corail, répondit Cyrus Smith. Ce sont eux qui ont fabriqué, par un travail continu, l'île Clermont-Tonnerre, les atolls, et autres nombreuses îles à coraux que compte l'océan Pacifique. Il faut quarante-sept millions de ces infusoires pour peser un grain(1), et pourtant, avec les sels marins qu'ils absorbent, avec les éléments solides de l'eau qu'ils assimilent, ces animalcules produisent le calcaire, et ce calcaire forme d'énormes substructions sous-marines, dont la dureté et la solidité égalent celles du granit.
J. Verne, L'Île mystérieuse, t. I, p. 275 (1874).
(1) Un grain pèse 59 milligrammes.
Mod. (Au Canada). Poids équivalant à 0,002 once ou à 0,0647 gramme.
———
II (1552, Rabelais; chez les marins normands, p.-ê. à cause des grêlons). Mar. Vent violent et de peu de durée qui s'élève soudainement et qui est généralement accompagné de précipitations (pluie, neige, grêle). Fougue. || Grain noir, annoncé par un nuage épais. (1906, in Rev. gén. des sc, no 8, p. 350). || Grain blanc, sans nuage, annoncé par le moutonnement de la mer. (1906, in Rev. gén. des sc., no 8, p. 350). || Grain arqué. Tornade. || Saluer le grain : amener les voiles hautes à l'approche d'un grain.Loc. (1831). Veiller au grain : se disposer à saluer le grain (1834; au fig. Veiller). || Recevoir un grain.Cour. Averse soudaine et brève apportée par le vent. Averse, ondée; → 2. Risée, cit. 2. || Ce n'était qu'un grain et le soleil reparut bientôt.
33 Le paquebot arriva par une belle matinée du mois d'octobre 1819, sans avaries, sans avoir eu le moindre grain.
Balzac, la Rabouilleuse, Pl., t. III, p. 879.
34 Il suffit d'un grain subit, d'une saute de vent, pour vous faire chavirer, et alors votre habileté de nageur ne servirait qu'à prolonger votre agonie.
Th. Gautier, Voyage en Russie, V, p. 58.
35 (…) un affreux temps. Un grain passait, comme disent les marins.
France, Jocaste, IX, in Œ., t. II, p. 83.
36 Un grain creva, noyant tout.
Roger Vercel, Remorques, VI.
36.1 (…) comme ces fragments de paysage que le temps qu'il fait fait voyager, n'étaient plus contrariés par un cadre devenu invisible, les soirs où le vent chassait un grain glacial, je me croyais bien plus au bord de la mer furieuse dont j'avais jadis tant rêvé, que je ne m'y étais senti à Balbec (…)
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 736.
36.2 À onze heures du soir, le deuxième jour, le vent tombe et saute brusquement au nord-est, apportant bientôt un fort grain et de la pluie. On amène les voiles et on change d'amures. Les grains se succèdent toute la nuit.
B. Cendrars, l'Or, p. 158 (1925).
Fig. Voir venir le grain : voir venir un ennui, un danger.
37 J'entends bien que tu as été à la hauteur des circonstances; que tu as vu, avant tout le monde, venir le grain; que tu as réalisé à temps (…)
F. Mauriac, le Nœud de vipères, XVII.
CONTR. Masse. — Bonace; embellie.
DÉR. Grenaille, grener, grènetier, grenu. V. 1. Graine, grainée, grenetis, grenette, grenier.
COMP. Égrener. Gros-grain. Passe-tous-grains.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grain — (gr[=a]n), n. [F. grain, L. granum, grain, seed, small kernel, small particle. See {Corn}, and cf. {Garner}, n., {Garnet}, {Gram} the chick pea, {Granule}, {Kernel.}] [1913 Webster] 1. A single small hard seed; a kernel, especially of those… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • grain — Grain, m. monosyllab. Est ce qui vient en l espi, contenant farine. Granum fromenti, hordei, siliginis, auenae, et semblables. Ainsi en bail à moison de grain on dit, Moyennant dix muyds de grain, les deux parts bled, le tiers avoine. Et selon ce …   Thresor de la langue françoyse

  • grain — [greın] n ▬▬▬▬▬▬▬ 1¦(food)¦ 2¦(lines in wood etc)¦ 3¦(small piece)¦ 4 a grain of something 5 against the grain 6¦(measure)¦ ▬▬▬▬▬▬▬ [Date: 1200 1300; : Old French; Origin: Latin granum seed ] 1.) …   Dictionary of contemporary English

  • Grain — симметричный алгоритм синхронного потокового шифрования, ориентированный, в первую очередь на аппаратную реализацию. Шифр представлен на конкурсе eSTREAM в 2004 году Мартином Хеллом, Томасом Юханссоном и Вилли Мейером. Алгоритм стал одним из… …   Википедия

  • grain — [ greın ] noun ** 1. ) uncount the seeds from crops such as wheat, rice, or CORN that are used for food: bags of mixed grain a ) uncount food crops such as wheat, rice, or CORN: golden fields of grain b ) count an individual seed from one of… …   Usage of the words and phrases in modern English

  • grain — [grān] n. [ME greyne < OFr grein, a seed, grain (< L granum, a seed, kernel) & grainne, seed or grain collectively (< LL grana, fem., orig. pl. of L granum) < IE base * ĝer , to become ripe > CORN1, KERNEL] 1. a small, hard seed or …   English World dictionary

  • GRAIN — is an international non governmental organization based in Barcelona, Spain, which works toward sustainable agriculture. It was formed upon the realization that the genetic diversity of the world s food crops has been drastically eliminated. Very …   Wikipedia

  • Grain — 〈[ grɛın] m. 6; bei Zahlenangaben Pl.: 〉 1. älteres kleines Juwelengewicht, 1/4 Karat 2. Gewichts u. Maßeinheit in Großbrit. u. den USA, 0,0648 g [frz. u. engl., „Korn“ <lat. granum „Korn“] * * * I Grain   [greɪn; englisch »Korn«] der, s/ ( …   Universal-Lexikon

  • grain — ► NOUN 1) wheat or other cultivated cereal used as food. 2) a single seed or fruit of a cereal. 3) a small, hard particle of a substance such as sand. 4) the smallest unit of weight in the troy and avoirdupois systems, equal to 1 / 5760 of a… …   English terms dictionary

  • grain|y — «GRAY nee», adjective, grain|i|er, grain|i|est. 1. like the grain of wood or marble. 2. grainlike; granular: »a grainy surface …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.